Mercredi, 28.09.2016

La réintroduction des gypaètes en Suisse fête ses 25 ans

Le projet pour la réintroduction des gypaètes en Suisse a débuté il y a un quart de siècle dans le Parc national suisse. Les premières couvées couronnées de succès dans la nature sans l’aide de l’homme n’ont eu lieu que seize ans plus tard. Depuis 2007 les effectifs croissent aussi grâce à ces poussins nés en liberté. Cette année, la Fondation Pro Gypaète a pu enregistrer un nouveau record avec quatre nouveaux couples nicheurs et onze poussins éclos dans la nature. Cependant les effectifs sont encore fragiles, et ils devront être renforcés par d’autres lâchers afin d’assurer une meilleure diversité génétique. Une surveillance diligente de la population s’impose.

Settschient, Moische et Margunet ont été les trois premiers gypaètes relâchés le 3 juin 1991 dans le Parc national suisse. Le très ambitieux projet de réintroduction en Suisse a débuté ce jour-là. Il n’est toujours pas achevé aujourd’hui, mais le bilan intermédiaire est des plus positifs. La Fondation Pro Gypaète a relâché à ce jour 43 jeunes gypaètes avec succès. Depuis l’année 2007 les poussins éclos en liberté participent à la lente augmentation des effectifs suisses pourtant toujours encore rares. En 2016 11 oisillons se sont ajoutés à la population. Depuis 2007 un total de 48 gypaètes barbus a éclos en liberté (voir tableau). Pour la première fois, en 2016, le nombre de couvées sauvages a dépassé le nombre d’oisillons relâchés issus d’élevages.

Les divers partenaires ont relâché un total de 210 gypaètes barbus sur l’ensemble de l’arc alpin (voir tableau). S’y ajoutent 173 gypaètes barbus issus de couvées sauvages. Les effectifs actuels sont estimés à 250 animaux. Le sous-projet en Suisse et dans les régions avoisinantes a connu un développement particulièrement réjouissant. 14 des 33 couples nicheurs dans tout l’arc alpin couvent en Suisse. Comme les effectifs des gypaètes barbus en Suisse sont toujours encore fragiles, nous continuerons à relâcher des oisillons dans la zone de  réserve de chasse fédérale (district franc) de Huetstock près de Melchsee-Frutt dans le canton d’Obwald. Nous y relâcherons des jeunes oiseaux particulièrement intéressants du point de vue de la diversité génétique pour toute la population.